fr / de / en / es
Vous êtes ici: Ingeborg Emge, Harpe de Verre > Accueil
Recherche: Recherche avancée
Concerts
Le Jeudi 24 Octobre 2013

à 14.00 h
Foyer Paroissial
1305 Penthalaz
Le Samedi 29 Septembre 2012

à 17h00
Chatillon Saint-Jean (La Drôme), Chapelle de Gillons
Le Jeudi 27 Septembre 2012

à 17h00
Conservatoire à Rayonnement Départemental de Musique et de Danse CRD du Pays des Romans (La Drôme)
Le Samedi 12 Mai 2012
Caveau du Gouverneur
Tavel (1820 Montreux) à 20.00 h
Le Mardi 21 Juin 2011
Chapelle St-Justin
A la Chapelle St-Justin à 20.00 h
1700 Fribourg
Lire plus...
Ingeborg Emge
Ouvrir l'image
Ingeborg Emge est née à Berlin au sein d'une famille de musiciens. Dès l'âge de cinq ans elle commença à étudier le violon, instrument qu'elle travailla avec assiduité jusqu'à l'âge de 19 ans. Après le certificat de fin d'études secondaires elle étudia les langues et obtint le diplôme d'interprète de conférence. Ensuite, elle fit plusieurs stages à l'étranger, puis elle s'installa en Suisse romande ou elle travaille toujours comme interprète de conférence et traductrice indépendante.

Elle entendit la harpe de verre de Bruno Hoffmann pour la première fois à Madrid, ensuite, encore plusieurs fois en Suisse et, peu à peu, elle commença à s'intéresser à cet instrument. Bruno Hoffmann mit à sa disposition une de ses harpes de verre et lui donna des leçons lors de ses tournées de concert en Suisse romande. Après la mort de Bruno Hoffmann en 1991, Ingeborg Emge commença à jouer en public dans le but de perpétuer la tradition musicale de Bruno Hoffmann.

En décembre 2002 Ingeborg Emge a eu l'occasion d'acheter un jeu complet de verres soufflés à la bouche et accordés qui avaient été destinés à la construction d'un harmonica de verre. Elle est en train de construire cet instrument avec l'aide d'un architecte suisse qui s'occupe de la partie mécanique de l'instrument. Ingeborg Emge commence à se familiariser avec la technique tres différente de production du son sur un harmonica.
 
Harmonica de verre et Harpe de verre.
L'harmonica de verre est l'instrument idoine du rococo, l'époque de Werther, "l'époque sensible". Il a été construit à Londres en 1762 par Benjamin Franklin, l'homme d'état américain et inventeur. C'est la forme mécanisée des "Glasspiele" anciens ("musical glasses","verrillon"), originaires d'Asie sous forme de coupes de verre ou de porcelaine qui étaient frappées au moyen de petits bâtonnets.

Les "Glasspiele" étaient composés d'une série de verres, placés verticalement et accordés au moyen d'une certaine quantité d'eau. En promenant les doigts humectés avec de l'eau sur leur bord, on obtenait par vibration un son très doux. Franklin, par contre, fit souffler des verres semisphériques à pied creux et dont le diamètre diminuait d'un demi-ton à l'autre. Ces verres étaient disposés sur un essieu en fer de façon à ce que le bord de chaque verre ne dépassât celui du verre précédent que de la largeur d'un doigt. Ces cloches étaient fixées sur l'essieu au moyen de liège. L'essieu était placé horizontalement et mis en rotation par une pédale et une courroie. En posant les doigts humectés sur les bords des verres en rotation, le joueur les faisait vibrer et résonner. La gamme chromatique des premiers instruments s'étendait su 2 ½ octaves. Les verres qui correspondaient aux touches noires du piano de nos jours, étaient marqués d'une bordure dorée pour faciliter l'orientation.

C'est grâce a Marianne Davies, une jeune parente de Franklin, que l'harmonica fut connu sur le continent européen. L'instrument a connu son plus grand essor en Allemagne à la fin du rococo, de "l'époque sensible". Des constructeurs d'instruments allemands l'ont perfectionné, en créant l'harmonica à clavier ou l'harmonica à touches, alors qu'en Angleterre les "musical glasses" continuaient à dominer la vie musicale et survivaient au siècle d'or de l'harmonica de verre (1765-1835). L'harmonica de verre devint l'instrument favori des cours allemandes de l'époque. Les virtuoses les plus fameux étaient des Allemands. Parmi eux il faut mentionner surtout Mariane Kirchgessner, aveugle depuis l'âge de 4 ans, qui fit une carrière brillante comme interprète de l'harmonica. Mozart, qui avait connu cet instrument déjà dans sa jeunesse grâce aux rencontres avec Marianne Davies, entendit Mariane Kirchgessner à Vienne en 1791, et son jeu lui fit une impression tellement profonde qu'il composa pour elle, quelques mois avant sa mort, une de ses plus belles oeuvres de musique de chambre, c'est-à-dire l'Adagio et Rondo pour harmonica de verre, flûte, hautbois, alto et violoncelle (KV 617).

Mais, aussi vite qu'il était devenu célèbre et l'instrument favori de l'époque, l'harmonica de verre tomba dans l'oubli et, dès 1835, disparut complètement de la vie musicale européenne.

Le premier qui s'en est souvenu au 20e siècle est Richard Strauss qui utilisa l'harmonica de verre dans son opéra "La femme sans ombre" (Vienne, 1919).

Mais la vraie renaissance des instruments de verre est due à Bruno Hoffmann qui voua sa vie entière à la musique de verre! Pour la construction de son propre instrument, la harpe de verre, il s'inspira des instruments anciens (Glasspiel) qui permettent des attaques beaucoup plus précises et des nuances plus riches que l'harmonica de Franklin. Les 50 verres de la harpe de verre, dont la gamme s'étend sur pratiquement 4 octaves (ré inférieur - do'''') sont disposés dans une caisse de résonance en sapin, de façon à ce que trois d'entre eux puissent être mis en vibration simultanément avec une main. La hauteur du ton dépend de l'épaisseur de sa paroi. Les verres sont accordés une fois pour toutes lors de la construction de l'instrument et offrent le grand avantage de ne plus se désaccorder. La production du son est la même que pour le Glasspiel et l'harmonica de verre: le joueur frotte le bord des verres avec ses doigts humectés dans de l'eau. Par analogie avec le son de la harpe éolienne, Hoffmann a choisi le nom de harpe de verre, afin de distinguer son instrument de ceux qui portent encore le nom d'harmonica (Mundharmonika - harmonica, Handharmonika - accordéon) et n'ont plus aucun rapport avec l'harmonica de verre de Franklin.
 
Format imprimable Format imprimable
Haut de page Haut de page
publié www.mon-site-internet.ch mon-site-internet.ch
Harpe de Verre - Glasharfe - Glass Harp - Arpa de Cristal
Copyright© 2011-2014, Version 1.1.1.c, Ingeborg Emge, Harpe de Verre, tous droits réservés
Dernière mise à jour: Samedi 24 Août 2013, Gestion du site
Confidentialité et charte Internet